Je suis Ninive

Les textes de ce dimanche sont fortement marqués par le thème de la dégradation, de la fin inéluctable. Que ce soit pour nous rappeler que ce monde passe ou que l’orgueil de l’homme peut en accélérer la perte. Ainsi le prophète Jonas est-il envoyé par Dieu pour annoncer la destruction prochaine de Ninive, cette ville excessivement grande qu’il faut trois jours pour traverser. Si l’on en reste au sens littéral, elle serait longue de 60 km, au moins ! Les habitants de cette mégapole sont des païens et des pécheurs : leur conduite déplaît à Dieu qui décide de les châtier. Ninive représente l’excès, l’hubris, l’orgueil : elle est à l’image de nos grandes capitales qui ne sont plus à la mesure de ce qu'il y a d'humain en l’homme. Quand les villes ou les systèmes deviennent à ce point démesurés ils sont menacés de destruction. Ce n’est pas tant Dieu qui "envoie" un châtiment que le système lui-même qui s’effondre sous l’effet de sa propre gravité : l’homme ne peut plus y demeurer, y trouver de quoi nourrir son cœur, il n’est qu’un rouage. Ces villes, ces systèmes sont angoissants et mortifères car ils deviennent auto-référents, et rejettent toute transcendance. Ils jouissent d’eux-mêmes, comme ceux qui pensent en avoir la maîtrise.

En quoi consiste la conversion ? A discerner, d’abord, ce qui a conduit à l’excès, à l’emballement des esprits orgueilleux, à la mise en place de leur propre châtiment. Ensuite, bien sûr, il faut vouloir arrêter cette folie, radicalement. Les habitants de Ninive entendent, eux, un prophète surgi de nulle part – du ventre d’un monstre marin – qui leur annonce la catastrophe. Ils croient non seulement à son imminence mais prennent aussi conscience que cette annonce vient de Dieu, à travers un homme, un étrange étranger. Il faut beaucoup d’humilité et avoir encore accès à un peu de lumière surnaturelle pour accepter cela. De vrais signes de conversion sont, de plus, nécessaires : ils jeûnent et s’humilient. Il n'y a pas de conversion sans "un examen de conscience, comme undividu et comme peuple" (Pape François aux Philippines). Dieu peut alors réorienter le cours de leur histoire.

Pour notre part soyons attentifs à ceux que le Seigneur envoie pour annoncer que "rien ne va plus", que l’effondrement est proche, que nous sommes des Ninive en puissance.

P. Jean-Claude Hanus
Agenda
Janvier 2015
Du 18 au 25 :
semaine de prière pour l'unité des chrétiens
Dimanche 25 à 16h30, concert œcuménique de clôture de la semaine de prière pour l’unité chrétienne, en union avec nos frères orthodoxes et anglicans. Chœur anglican Saint-Georges, chœur orthodoxe Saint-Alexandre Nievsky, chœur Catholique Saint-Ambroise. Temps de prière œcuménique, après le concert, à 18h00. Puis verre de l'amitié. Couvent Dominicain de l’Annonciation
222 rue du Faubourg Saint-Honoré (8ᵉ)
Dimanche 25 Concert À 16h00, concert : le Gloria de Vivaldi. Chœur Jubilo Canto, orchestre Les possibles, direction Antonin Rey. Avec Julia Rahm, soprano et Odile Descols, alto. St-Germain l'Auxerrois
Dimanche 25
après chaque messe
Vœux du curé et verre de l'amitié. À l'issue de chaque messe les fidèles sont invités à se retrouver dans la salle paroissiale pour les vœux de notre curé, le Père Gilles Annequin. St-Germain l'Auxerrois
ConcertMercredi 28 et vendredi 30 À 20h45 : Le Requiem de Campra et Beatus Vir de Vivaldi. Chœur Varenne, orchestre Le Capriccio français, direction Caroline de Beaudrap, et solistes. Église Saint-Roch
296 rue St-Honoré (1er)
Avril 2015
Du 27 avril
au 1er mai
Pélerinage à Lourdes. Comme chaque année l'A.B.I.I.F. (Association des brancardiers et infirmières de l'Ile de France) organise un pélerinage à Loures pour les personnes malades ou handicapées, jeunes ou adultes. Voyage en TGV, hébergement dans l'enceinte du sanctuaire. Attention : inscriptions jusqu'au 6 mars au 01.45.67.60.20 ou par mail. Lourdes